Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
BIENVENUE AEROPORT IVATO

BIENVENUE AEROPORT IVATO

Nous contacter
La météo à Antananarivo

ANTANANARIVO

NANTES

Service de transfert
Aeroport Roissy CDG Orly
Beauvais Disneyland
shuttle
Recherche
Recherche
Calendrier
UN ZESTE DE PUB ?
Nouvelles

Ava toucherait terre, demain. Un avis de menace est lancé pour la partie Est et Nord-Est.

Forte tempête tropicale. Ce serait le stade maximal qu’atteindra Ava, le premier cyclone du bassin Sud-Ouest de l’océan Indien. C’est avec cette intensité qu’il atterrirait dans le district de Toamasina II, demain à 3 heures du matin. « Ava n’atteindra pas le stade de cyclone tropical. En se rapprochant des côtes, il n’a plus assez d’apport d’énergie pour s’intensifier », explique Solonomenjanahary Randrianjafinirina, chef de service de la Prévision météorologique
à Ampandrianomby, hier. A ce stade de fortes tempêtes tropicales, ses vents moyens sont prévus à 100 kilomètres à l’heure et ses rafales de vent moyen à 130 kilomètres à l’heure. Enawo, le cyclone qui a dévasté Madagascar en mars 2017, était arrivé au stade de cyclone tropical intense avec des vents atteignant 232 kilomètres à l’heure et des rafales à 287 kilomètres à l’heure.
Le passage d’Ava sur l’île, qui est jusqu’ici une tempête tropicale modérée, serait court. Il sortirait des côtes dès le 6 janvier. « Selon la prévision de sa direction, Ava ferait une figure parabole. Il entrerait à Toamasina II, le 5 janvier et sortirait à Vatovavy Fitovinany, le lendemain », souligne ce technicien de la météorologie.
Ava a été baptisée à 9 heures locales, hier. À 16 heures, cette tempête tropicale modérée, a été localisée à 365 kilomètres au Nord-Est de l’île Sainte-Marie, avec des vents de 70 kilomètres à l’heure et des rafales de 105 kilomètres à l’heure. Elle se rapproche de nos côtes, en se déplaçant vers le Sud-Ouest avec une vitesse de 10 kilomètres à l’heure.
Faible intensité
La direction générale de la Météorologie (DGM) lance un avis de menace au district d’Antalaha et aux régions d’Analanjirofo, d’Antsinanana et d’Alaotra Mangoro. Et un avis d’avertissement aux régions de Vatovavy Fitovinany, Diana, Sofia et Sava.
Sainte-Marie a été coupée du monde, depuis hier, à cause de cette tempête tropicale.
La sortie en mer est déconseillée dans l’Est de l’île. À Toamasina, les précipitations ont été au rendez – vous, depuis mardi soir.
L’eau commence à monter dans quelques quartiers de la ville. Le Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC) n’a pas encore rapporté de dégâts.
Solonomenjanahary Randrianjafinirina classifie Ava dans la catégorie des cyclones de faible intensité.
« Les dégâts qu’il laissera dépendront de la vulnérabilité d’une zone. Si les infrastructures sont vulnérables, ils seront lourds.
Par contre, s’il y a une forte sensibilisation, les impacts seront minimes », enchaîne-t- il. Le général de brigade Charles Rambolarson, secrétaire exécutif adjoint du BNGRC rassure que des mesures sont déjà prises pour faire face à ce cyclone. « Il y a une mobilisation des partenaires étatiques au niveau central et local. Quatre équipes seront déployées pour intervenir dans l’Est, à Analanjirofo, à Vatovavy Fitovinany et sur les Hautes terres. Nous disposons de moyens pour faire face à ce cyclone », affirme-t-il.
Miangaly Ralitera

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/ava-frappera-en-premier-toamasina-ii/


UN PEU DE PUB ?