Nouvelles

En 2015 , l’Etat malgache a décidé de confier à Ravinala Airports,  la mission de concevoir de moderniser et de développer les deux aéroports internationaux d’Ivato et de Nosy Be.

Quatre ans plus tard, les travaux sont en phase finale et un aéroport international ultramoderne se dessine à Ivato.

Grand chantier

Une surface totale de 17.500 m², deux halls sur deux étages mesurant chacun 170  mètres de long, entièrement climatisés, plusieurs comptoirs de check-in, un scanner 3D capable de traiter 1500 bagages à l’heure, trois autres scans à bagages pour différentes utilités,  des escalators, des ascenseurs, des espaces pour le commerce et la restauration… Autant d’infrastructures actuellement en cours d’installation et qui feront du nouveau terminal de l’aéroport international d’Ivato, l’une des plus grandes infrastructures modernes que compte le pays, ces dernières années. D’ici début 2020, ce sera un aéroport international doté de six Gates et de trois passerelles, avec des installations modernes qui accueilleront  les usagers aussi bien au départ qu’à l’arrivée. Les travaux avancent en tout cas à grand pas à Ivato et normalement, l’inauguration aura lieu comme prévu en début 2020. « Pratiquement 90% des travaux sont réalisés » a expliqué Patrick Collard, le Directeur Général de Ravinala Airports. C’était  hier lors d’une visite  de ce  grand chantier d’un investissement total de 220 millions d’euros.

Contrat de concession

Pour rappel, la société Ravinala Airports  a signé en 2015, un contrat de concession de 28 ans pour les deux aéroports d’Antananarivo Ivato et de Nosy Be Fascène.  Formée par le Groupe ADP (35 % de l’actionnariat via sa filiale ADP Management), le groupe Bouygues (20 %) aux travers de Bouygues Bâtiment International et Colas Madagascar, filiale de Colas, à parité, et Meridiam (45 %),  Ravinala  Airports assure depuis  décembre 2016, l’exploitation des  deux aéroports  en question.  « Les principales attributions de Ravinala Airports sont notamment  la conception, la modernisation, l’entretien et la rentabilisation   de ces deux aéroports internationaux  qui restent des propriétés de l’Etat malgache », a précisé Patrick Collard.

 Plus précisément, pour Ivato, au moment de la livraison des travaux, Ravinala Airports aura bouclé,  la construction du tout  nouveau terminal international de 17 500 m² avec une capacité initiale de 1,5 millions de passagers. Mais également   la rénovation du terminal existant pour y accueillir le trafic domestique ; le renforcement de la piste et son resurfaçage complet ; la mise en conformité technique et environnementale des installations. Pour Nosy Be, ce sera  la rénovation complète de la piste ainsi que celle du terminal existant et la mise en conformité technique et environnementale des installations.

Grande qualité

En somme, la Grande Ile disposera d’ici une année  de deux aéroports internationaux de grande qualité pour le développement du tourisme. « La structure actuelle de l’aéroport répond aux besoins du volume de trafic, mais elle est prévue pour une éventuelle deuxième phase en cas d’augmentation du flux de passagers »  selon toujours le DG de Ravinala Airports qui a également pour obligation d’aider à l’augmentation du trafic.

En tout cas, les nouvelles installations marqueront une autre phase dans le développement du tourisme et des transports aériens à Madagascar. Avec ce que cela suppose bien évidemment de création d’emplois et de richesses.  Sans compter les avantages financiers qu’en tirera le pays. Pour  ne citer que les 138 millions d’euros de redevances de concession, les 192 millions d’euros d’impôts et taxes, les 100 millions d’euros de TVA et les 17 millions d’euros de taxes sociales. Nous  en reparlerons.

R.Edmond.


 
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles